• Retrouvez la fédération de la chasse de Gironde sur Facebook
  • Suivez la fédération de la chasse de Gironde sur Twitter

Fédération départementale des chasseurs de la Gironde

Web TV de la Fédération départementale de chasse de la gironde

Communiqué du Président Sabarot sur l'ortolan

 

L’ortolan, proie de choix pour Nicolas Hulot

L’annonce, dans le quotidien régional « Sud Ouest » le 9 août dernier , que le Ministre de la Transition Energétique et Solidaire entendait mettre fin à une certaine compréhension vis à vis des chasseurs à la matole landais suscite la réaction ci-dessous d’Henri Sabarot, Conseiller régional en charge des dossiers Chasse et Pêche en Nouvelle Aquitaine, et Président de la Fédération départementale des chasseurs de Gironde.



L’interminable feuilleton «Ortolan» semblait pourtant avoir vécu un tournant positif avec la fameuse manifestation « Esprit du Sud » le 1er octobre 2016 à Mont-de-Marsan, délibérément modérée et compréhensive de la part des chasseurs du Sud-Ouest, et saluée comme telle en particulier dans un éditorial d’Yves Harté, resté dans nos mémoires. Un changement ne paraissait plus utopique.

Avec Nicolas Hulot, le changement s’est effectivement produit. Désormais, le marché ce n’est plus « un cheval une alouette », mais « un loup un pinson »! En effet, en dépit d’apaisements imprudemment distribués par certains élus, mais aussi et surtout en dépit des engagements d’Emmanuel Macron sur la chasse, signés par La République En Marche en mai dernier au nom de «la diversité des patrimoines culturels ruraux» , le nouveau ministre de la transition écologique et solidaire souhaite rester parfaitement insensible aux sollicitations des chasseurs sur ce sujet local et patrimonial.

Il faut dire qu’il venait d’user de son contingent de courage en acceptant le principe de prélèvements parmi les loups tueurs de moutons. 

Que restait-il sous la main ? Le pinson. Un adversaire à la hauteur. D’autant plus à la portée que ses farouches défenseurs venaient de subir la sanction des législatives et que l’époque des fêtes landaises est celle de la migration d’un public quelquefois bien parisien… Il y a peu, pourtant, l’affaire de la mortalité des abeilles avait démontré la possibilité d’un vaste consensus.

Evidemment, et selon une tradition anti-chasse bien ancrée, la consistance du dossier scientifique «pinson» n’a semble-t-il aucune importance ! Pas un homme de terrain, dans les Landes ou ailleurs, qui ne sache que les transformations des milieux sont plus préjudiciables à l’oiseau que les prélèvements dérisoires effectués par des passionnés. 

En outre, le ministre se serait évité une malheureuse et malvenue polémique en prenant à bras le corps un des multiples dossiers qui empoisonnent aussi sûrement l’opinion que la Nature. Ce n’est pas en triturant de petits dossiers qu’on solutionne les grands !

Alors, faut-il préserver la matole et tout ce qui accompagne une pratique culturelle de grande tradition ? Ou bien faut-il continuer à opposer l’opinion de quelques milliers de passionnés de nature avec celle de quelques millions confondant un pinson et un moineau ? 

Nicolas Hulot, grand défenseur télévisé des chasseurs-cueilleurs des antipodes, a certainement une opinion? Souhaitons qu’il ne la garde pas que pour son supposé avantage personnel.

A cet égard,  à propos de petits oiseaux, nous lui « twittons » bien volontiers qu’« il est possible de conjuguer protection de l’espèce et la poursuite de certaines coutumes ! »

Nous contacter

Fédération Départementale des Chasseurs de la Gironde
Domaine de Pachan
10 Chemin Labarde
33290 LUDON MEDOC

Plan d'accès

Horaires d'ouverture de 8 h 30 à 16 h 30
Tel : 05 57 88 57 00 Fax 05 57 88 57 01
fdc33@chasseurdefrance.com

Ce site utilise des cookies pour mesurer l'audience