• Retrouvez la fédération de la chasse de Gironde sur Facebook
  • Suivez la fédération de la chasse de Gironde sur Twitter
  • Suivez la Fédération de Chasse de Gironde sur Instagram

Fédération départementale des chasseurs de la Gironde

Web TV de la Fédération départementale de chasse de la gironde

Appeaux et appelants

Les chasseurs sont de plus en plus inventifs pour chasser et attirer les oiseaux migrateurs. La chasse doit évoluer mais conservons à l’esprit qu’elle doit rester traditionnelle et évitons le suréquipement et tout ce qui pourrait faciliter la capture par l’apport notamment des nouvelles technologies. La chasse doit rester simple et n’est pas une course aux tableaux de chasse.

Après ce rappel, un tour d’horizon de l’existant autorisé ou interdit.

C’est essentiellement l’Arrêté Ministériel du 4 novembre 2003 relatif à l’usage des appeaux et des appelants qui détermine les conditions. L’Arrêté Ministériel d’août 1986 relatif aux procédés de chasse est aussi important (à lire impérativement).

Ce qui suit est une note de synthèse : Il faut distinguer l’acte de chasse, de l’acte de destruction. En fonction de la situation, il y peut y avoir des différences.

Définitions

Appeau : instrument utilisé par l’homme pour attirer un animal par le bruit qu’il produit. Seuls sont autorisés les appeaux ne faisant pas appel à une assistance électronique (exemple : magnétophone interdit bien qu’autorisé à la vente, enregistrement de chant d’oiseaux sur smartphone, ...)

Appelant : artificiel ou vivant

Les appelants artificiels (bois ou plastique appelé forme ou blette) ne doivent pas être munis de dispositif électronique permettant par exemple de les mettre en marche avec une télécommande.

Les oiseaux morts utilisés comme appelant sont interdits.

Autorisés 

L’emploi des appeaux et des appelants artificiels pour la chasse des oiseaux de passage, du gibier d’eau et pour la destruction des corvidés en Gironde.

  • grand duc artificiel autorisé pour la chasse et la destruction des animaux nuisibles (L.427-8-1 du CE).
  • tourniquet artificiel sans dispositif électronique autorisé, sauf pour la palombe.
  • miroir à alouette dépourvu de facettes réfléchissantes uniquement pour la chasse à tir de l’alouette.
  • la chasse à tir du grand gibier avec appeaux « bouche » soumis à plan de chasse.

L’emploi d’appelants vivants pour :

  • gibier d’eau : uniquement les appelants vivants nés et élevés en captivité des espèces dont la chasse est autorisée (oies, canards de surface, canards plongeurs et foulque macroule). L’usage d’appelants vivants de bernache du Canada est interdit. En période de chasse, le nombre d’appelants vivants attelés et parqués et limité à 100 par installation.
  • colombidés : uniquement les appelants vivants des espèces de pigeon domestique, ramier (palombe) et colombin.
  • alouette des champs : appelants vivants uniquement pour la chasse aux pantes.
  • corvidés possibilité d’utiliser des appelants vivants de corneille noire et de pie (art2 de l’AM du 04/11/2003).

Les appelants vivants ne peuvent être ni mutilés ni aveuglés.

Interdits

L’emploi d’appelants vivants pour :

  • turdidés (grives, merle)
  • limicoles vivants interdit sauf pour la chasse à tir du vanneau huppé en Gironde

 

Arrêtés

Nous contacter

Fédération Départementale des Chasseurs de la Gironde
Domaine de Pachan
10 Chemin Labarde
33290 LUDON MEDOC

Plan d'accès

Horaires d'ouverture de 8 h 30 à 16 h 30
Tel : 05 57 88 57 00 Fax 05 57 88 57 01
fdc33@chasseurdefrance.com

Ce site utilise des cookies pour mesurer l'audience